Nager pour survivre

Programme enseignant les bases de survie en eau profonde

Clientèle visée

Enfants de 8 et 9 ans (3e année du primaire)

Nombre de jeunes aidés dans ce programme

Environ 900 jeunes/année

Programme offert depuis

2014

supportez la Fondation

Description du programme

Développé par la Société de sauvetage, ce programme enseigne aux jeunes les habiletés aquatiques permettant de survivre à une chute inattendue en eau profonde.

Ce programme est offert gratuitement aux écoles défavorisées situées près du Centre Père Sablon. En plus de jouer un rôle clé dans la prévention de la noyade, Nager pour survivre permet aux jeunes de bouger. Pour certains jeunes, cette formation leur a donné le goût de pratiquer la natation sur une base plus régulière.

Le programme totalise 6 heures de formation se déroulant sur trois demi-journées composés comme suit :

3 séances en piscine : réussir la norme canadienne Nager pour survivre, c’est-à dire une entrée dans l’eau désorientée, 1 minute de nage sur place et 50 mètres de déplacement, le tout en eau profonde.

3 séances théoriques : apprendre les bases de la sécurité aquatique. Par exemple : nager toujours avec un ami, vérifier l’épaisseur de la glace, porter un vêtement de flottaison individuel (VFI) et regarder avant de plonger.

Partenaire

Donateurs associés au projet

Banque Scotia

Québec en Forme

JE VEUX FAIRE PARTIE DE CES DONATEURS

*Nous sommes toujours à la recherche de donateurs pour financer ce projet afin d’étendre sa portée et permettre à plus de jeunes d’y participer.

« Le modèle positif que représente l’entraîneur, la cohésion du groupe ainsi que la rigueur que demande ce sport contribuent assurément à la diminution des risques de consommation et de la violence chez nos jeunes. »

Joëlle Dalpé, travailleuse de milieu au projet Plein Milieu de l’école secondaire Jeanne-Mance

« Le projet de la boxe a été une façon de me réaliser et de dépenser une agressivité que j’avais en moi. Ça a été la première étape pour comprendre certaines choses sur ma vie. Ensuite, j’ai découvert que j’avais du talent dans ce sport et que ça me motivait à aller plus loin. »

Participant au programme de boxe – 16 ans